# Sciences Humaines

Science Politique
& Géopolitique

Le monde d’après ? Crise sanitaire et transformations du (dés)ordre international

La crise sanitaire de la Covid 19 semble avoir la capacité de modifier en profondeur l’organisation du système international. Dans ce cours en 5 chapitres nous étudierons les grandes transformations géopolitiques actuelles.

Présentation des Cours

Module de 5 cours

Dans un premier temps, nous nous pencherons sur le rapport théorique entre « crises » et « système international » ( Cours 1).

Puis, nous entrerons au coeur du sujet en observant la place montante de la Chine dans les relations internationales (Cours 2).

Ensuite, nous parlerons de la Russie et de ses stratégies nouvelles de réaffirmation de puissance (cours 3). Et, nous ferons alors un détour par le Moyen-Orient en étudiant l’impact du coronavirus sur les rapports des deux hégémons régionaux : l’Iran et l’Arabie Saoudite.

Enfin, nous conclurons ce module sur l’Europe, dont l’union a été ébranlé par cette crise sanitaire et qui apparaît encore plus fragile à nos yeux et à ceux du monde.

 

Infos Pratiques

Dates & Horaires

Module de 5 cours de 2 heures
Les jeudis de 17h30 à 19h30.

  • Jeudi 28 janvier 2021
  • Jeudi 25 février 2021
  • Jeudi 25 mars 2021
  • Jeudi 29 avril 2021
  • Jeudi 27 mai 2021
Lieu des cours

MJC de Chamonix – La Coupole
94 Promenade du Fori
74400 Chamonix-Mont-Blanc

Prix des cours

78€/ le module de 5 cours de 2h

L’intervenant

Timothée Mottin

Timothée Mottin

Ex-doctorant à Science-Po Paris, Moniteur de ski, Gardien de la Cabane du Cerro

Originaire de Chamonix, Timothée a obtenu sa Licence en droit et science politique à l’Université Lyon III en 2008. En 2011, il obtient un Master en science politique (concentration relation internationale) à l’Université du Québec à Montréal, puis intègre en 2012, le Centre de Recherches Internationales (CERI) de SciencesPo Paris pour suivre un programme de doctorat. Après 4 années de recherche sur la diaspora iranienne aux États-Unis ainsi que deux années d’enseignement à SciencesPo Lille et SciencesPo Paris, il renonce à sa thèse pour revenir profiter des montagnes et de l’éclosion de multiples initiatives locales sur Chamonix. Il est aujourd’hui le gardien de la Cabane du Cerro.